La Marche au quotidien

19 octobre :

PARCOURS DE MULHOUSE :

Le brouillard est bien installé quand on arrive à Chevagnes. Il faudra plus d'une heure pour que les cinq marcheurs voient un peu le paysage et commencent à se réchauffer aux rayons du soleil. Petit groupe, mais bons marcheurs. Pascal nous guide et l'on s'arrête uniquement pour boire un coup, admirer de beaux arbres et prendre des photos. Pendant notre repas, la cognée d'un bûcheron se mêle aux sons de la nature.

PARCOURS DE PERPIGNAN : 

Une quinzaine de marcheurs aujourd'hui pour cette 32eme étape qui va nous conduire à
Evaux les bains. 

18 octobre :

PARCOURS DE PERPIGNAN :

Réception à la mairie de Bellegarde. 28 marcheurs au départ de Bellegarde pour la 31ème étape qui va nous mener par le GR 46 jusqu'à Mainsat. Pause méridienne sur les hauteurs de la Creuse. En traversant la Creuse, on ne peut s'empêcher d'avoir une pensée pour Jean Cauwet qui repose dans cette terre. Jean fut un responsable syndical à la fin des années 70 et au début des années 80 qui marqua fortement les forestiers de l'époque par son engagement total au service de la forêt. Il fut le co-auteur du livre "France, ta forêt fout le camp". Ouvrage préfacé par Théodore Monod qui dénonçait déjà les outrages commis en forêt et notamment les coupes rases.

PARCOURS DE MULHOUSE :

Bourbon Lancy, Guy nous abandonne le temps d'aller au mariage de son fils en Bretagne. Bonne route à toi Guy et toutes les félicitations des marcheurs pour la forêt à ton fils et sa compagne suissesse. Et pourquoi ne pas lancer un jour une marche européenne de la forêt? Je suis sûr que tu en serais. Tu as pris la route alors que l'union locale CGT est venu nous apporter son soutien et que les copains de Solidaires Saône et Loire enfilaient leurs chaussures pour nous accompagner une nouvelle fois. On croise le militant Solidaires de FPT (moteurs pour Fiat) qui vient nous saluer. Il a informé tous les salariés de l'usine de notre action. Merci à lui!

On traverse la Loire aujourd'hui, on quitte la Bourgogne pour l'Auvergne, le soleil est lourd et le goudron chauffe les pieds. La halte de midi près d'une écluse fait du bien. On parle histoire syndicale de l'Allier, puis on reprend la route pour Chevagne. A l'arrivée France nous attend et Stéphane passe le relais de l'organisation. Merci à lui pour tous ces instants à nous cocooner. M. le Maire vient nous rendre visite, il est heureux de notre action. Le correspondant de La Montagne est là, photos, discussions puis retour à Bourbon Lancy pour chercher les voitures. Le retour sur Moulins se fera avec un soleil couchant magnifique et un brin de fatigue.

PARCOURS DE STRASBOURG : 

Partis de Cosne-sur- Loire après une poignée de main de M. le maire nous avons longé la Loire jusqu'à Pouilly. Un parcours superbe et une organisation parfaite. Et même en milieu de parcours une animation inattendue : une jeune femme en perdition nous hèle, la roue de sa voiture crevé et elle n'arrivait pas à la changer. Un curieux phénomène s'est alors produit, tous les hommes du groupe se sont sentis meccanos, un vrai paddock des 24h du Mans. Finalement, leur bons offices accomplis la jeune et jolie maman a pu repartir et nos garagistes du dimanche ont pu courir derrière les femmes qui avaient continué La Marche...   

17 octobre : 

PARCOURS DE STRASBOURG : 

Aujourd'hui La Marche passe de l'Yonne à la Nièvre. Nous avons cheminé à travers forêt, vignes et culture jusqu'à Cosne-sur-Loire. Nous avons été accueillis à l'arrivée par M. Le Maire et son adjoint. En soirée, un échange était animé par les organisateurs de La Marche à l'initiative d'Anna Desreaux , merci à elle. La soirée s'est terminée par une chanson créée pour l'occasion par les participants.

PARCOURS DE PERPIGNAN :

16 marcheurs au départ de Felletin. D'autres nous rejoindront à midi. L'adjoint au maire nous a gratifié d'un message, à découvrir sur le registre! Après le pique-nique, préparatifs de départ pour la fin du parcours vers Bellegrade-en-Marche, avec l'association de randonneurs, les godillots de Saint-Marc.

PARCOURS DE MULHOUSE : 

Après un agréable accueil au café associatif de Grury (Grrrrrrrurrrry en bourguignon), Bruno notre premier de cordée guide la troupe de 11 personnes avec une carte pliée dans sa poche qu'il ne sortira pas de la journée. Manille la benjamine (8 ans) nous a précédé d'un bon pas jusqu'à la tour Faulin qui fait face au château de Montperroux, signe d'anciens antagonismes.

On traverse le bois de la Teugne où l'on peut voir plusieurs types de coupes, d'exploitations et de plantation. On monte aussi au promotoire du Signal du Mont où l'on a une vue directe sur Tronçais, l'objectif de notre marche. Au repas Pascale et Fanja nous rejoignent, Manille et Julie nous quittent. Arrivés à Bourbon Lancy on traverse de magnifiques jardins pour aller se tremper les pieds dans le lac près de la salle.

Apéro et repas bourguignon, hum! Puis la plupart des marcheurs courent vers la salle de cinéma accompagnés par les copains de Solidaires 71 venus nous soutenir. Stéphane et Bruno animeront le débat après le film. Encore une belle journée!

PARCOURS DE VALENCE :

Nous étions une quarantaine (dont les savoyards) avec accueil de la presse et de France Bleu. Puis montée vers le Puy de Dôme. Le groupe a été très éparpillé entre ceux qui n'avaient pas peur de la montée et ceux et celles qui parlaient avec les passants dont certaines étaient très intéressées, avec promo du film du soir au cinéma le capitole. belle journée ensoleillée. Pique-nique au-dessus du parking de la navette. Celle-ci n'étant pas en service, plus de la moitié d'entre nous a eu le courage de monter jusqu'au sommet soit par le chemin des muletiers ou à travers la forêt. Redescente pour 18h à Clermont Ferrand où nous étions attendus par des élu.es et la présidente de Nature et progrès. Projection du film le soir au cinéma « le capitole » à Clermont Ferrand suivi d'un long débat animé par Philippe.

16 octobre :

PARCOURS DE PERPIGNAN :

Aujourd'hui nous sommes 6 à prendre le départ. Nous nous arrêtons dans un lieu agréable pour la pause déjeuner, à l'ombre, le soleil étant revenu. Alors que certains sont partis devant, d'autres nous ont rejoint. L'arrivée dans Felletin est proche. Nous passons devant un beau troupeau d'Aubrac...au coeur du Limousin! Etrange! Chemin creux, chêne enraciné dans les murets en pierres sèches. Voilà la Creuse. Arrivée à la mairie de Felletin avec la presse locale. Bel accueil de Mme le maire et des membres du conseil municipal. Des habitants de la ville étaient également venus nous rencontrer. Demain, nous serons accompagnés par l'association "les godillots" de Saint-Marc pour la 30ème étape entre Felletin et Bellegarde...la Marche! Ce soir rencontre avec les associations à la petite maison rouge, qui, dans la nuit, se remplit!

PARCOURS DE MULHOUSE :

Une nouvelle fois le soleil levant éclaire la campagne de Saône et Loire. Les voitures filent sur la route pour laisser un véhicule à l'arrivée de l'étape. Puis café, mot de madame le maire qui a eu la gentillesse de nous recevoir. Tiens au fait, avant d'arriver à la mairie, on croise les gendarmes. Sûr qu'ils viennent de faire un petit tour pour compter les marcheurs. Les ministères commenceraient-ils à s'inquiéter au sujet de la marche?

Le départ est donné. L'ensemble du groupe est d'accord pour allonger un peu le parcours pour monter au Mont Dardon qui culmine à 506.40m avec ses trois croix, une sur chacune des communes limitrophes au sommet. La vue est belle. A la descente, on croise deux marcheuses que l'on invite à nous rejoindre. Demain peut-être! Jusqu'au repas on traverse des prairies peuplées de charolais. La table est mise à Issy l'Evêque. Nous sommes tous assis autour d'une grande table pour partager terrines et saucissons. Avant d'arriver à Grury, Laure nous explique les rénovations à venir sur le château de Montperroux.

A Grury, l'association locale nous accueille pour la conférence de Céline sur le flottage des bois en Morvan. Les applaudissements nourris en fin d'exposé montrent l'intérêt du public présent. Un repas partagé à la salle des fêtes et on rejoint le mobil-home qui nous accueillera pour la nuit. Un rapide voyage en Modalvie grâce au Calarasi et Guy. Celui-ci nous raconte les beautés moldaves. Nous sommes en Saône et Loire et nous voyageons vers des pays lointains.

PARCOURS DE STRASBOURG :

Sous un soleil radieux ,après un café et un délicieux cake maison offert par les organisateurs, départ de Treigny pour 6 participants plus les 2 accompagnants. La marche se déroule en empruntant tour à tour les chemins creux ou des portions routières de la Puisaye arborée et vallonnée. A midi halte vers le magnifique château de briques de Saint Amand en Puisaye. Après dégustation de toasts offert par l'épicerie associative Amarante, pique-nique dans le parc du château. 2 personnes ayant des obligations l'après-midi, départ pour les 6 restants sous un soleil toujours aussi vaillant et nous apprécions les passages ombragés de cette région forestière. Arrivée à Saint Vérain, petit village tranquille qui connut son heure de gloire comme en témoigne les restes d'un château et une église assez imposante. Pour finir, retour à Treigny en voiture, et comme il est dur de se quitter après une aussi belle ballade, dernier pot au bar du Bal.

PARCOURS DE VALENCE :

Nous étions une petite dizaine, belle journée même plutôt chaude, marche à travers une campagne vallonnée et cramée par la sécheresse et des chemins sillonnés de noyers. Même le pique-nique du midi a été fait sur une place d'un village qui avait des plantation de noyers ! Café offert par une habitante suite à une demande souriante de Régine ! On a aperçu pour la première fois depuis le début de la marche une vigne ! Arrivée de nouveaux relayeurs, Michel et François dans un café à Plauzat, juste avant Saint Sandoux !

15 octobre :

ETAPE DE LA REUNION (SI, SI!) :

Aujourd'hui la marche a traversé continent et océan pour une étape sur l'île de la Réunion!!! Retour de la marche pour la forêt "Réunion" sur la dernière étape du Grand Raid et de la conférence de presse avec discours de soutien des élu(e)s.

 Elu(e)s : la députée Mme Huguette BELLOT, de la suppléante et du collaborateur du député M Jean Hugues RATENON Mme Vanessa Balbine et M Eric PARLIER.

Presse : présence de la radio réunion 1er et rdv a la radio réunion 1er demain le 16 a 13h pour une émission.

La mobilisation est une réussite, environ 60 personnes au départ de la marche à 8h30, et pour la conférence de presse à 11h30 environ 80 personnes. Ps : la DR ONF Réunion représente 243 personnes tous statuts.

Les élus nous informent d'une proposition citée dans la presse écrite du 15/10/18 du JIR. Appel des élus réunionnais à démissionner en bloc et volonté de mener dans l'intérêt du peuple, une action journée île morte contre le gouvernement!

PARCOURS DE PERPIGNAN :

Départ dans la joie et la bonne humeur après une grande journée et une belle soirée chez Jackie et Didier. Nous sommes 8 marcheurs avec nos renforts bretons qui ne sont pas venus les mains vides puisqu'ils nous amènent la pluie (genre crachin...) Puis le gîte de "Retrouvance" de Millevaches. Une pensée émue pour nos amis de l'Aude et des PO durement touchés par la tempête et les pluies diluviennes. Passage vers une ancienne mine d'uranium à ciel ouvert, derrière un grillage et des douglas...La fontaine du Longy, vestige du XVI siècle, quant à elle, ne coule plus. Arrivée humide à Feniers en Creuse. Bref, une 28e étape rondement menée grâce à la pluie!

PARCOURS DE MULHOUSE :

Dettey, 6h00 du matin; il faut éteindre rapidement le réveil pour ne pas déranger tous les habitants du gîte prêté gentiment par Hermann. La nuit cache encore les magnifiques paysages du Morvan. Il faut profiter du calme pour se plonger dans les mails et autres joyeusetés qui nous raccrochent au monde moderne. Nous marchons depuis 20 jours et un certain détachement de notre quotidien habituel se fait sentir. Est-ce Joëlle ou Gaston que l'on entend préparer le café et le thé pour tout le monde? Stéphane est déjà parti à la salle préparer l'accueil. A 8h00, on part porter un véhicule à l'arrivée pour pouvoir ramener des marcheurs à notre point de départ. franchement je n'imaginais pas qu'il y avait autant de virages en Saône et Loire. Comme depuis 3 jours le soleil levant nous accompagne. les nuages forment un voile léger comme une étoffe légère sur un corps aimé.

Les premiers marcheurs sont prêts à partir quand on arrive. Comme d'habitude, discussion, premiers échanges et présentation de la situation générale. Nous sommes douze aujourd'hui à marcher pour la forêt. On marche d'un bon pas jusqu'au repas de 13h15. Là, Céline nous surprend en sortant quiche, jambon persillé, comté, six pains d'épice, et deux gâteaux au chocolat. Gargantua s'en trouverait repu. Et quand le sourire est donné en prime, c'est le bonheur et la joie qui se lit sur le visage de tous les participants à ce banquet pédestre.

Après le café nous rejoignons Ste Radegonde. Mme le Maire nous reçoit avec gentillesse à la salle des fêtes, on se désaltère après cette chaude journée automnale et l'on peut ensuite tous ensemble suivre la conférence de Samy sur les chauve-souris. Un repas convivial, un dernier covoiturage et rendez-vous au gîte pour une bonne nuit. Zut, il faut faire le compte rendu de la journée et envoyer les photos. Patrice doit s'impatienter, allez- zou!

PARCOURS DE STRASBOURG :

Toujours sous le soleil, après une collation offerte par les organisateurs et une photo de groupe devant le musée de "La Bataille", nous partons à une quinzaine d'un pas léger à travers la plaine .
25 km à parcourir aujourd'hui, nous arrivons en Puisaye, et découvrons la jolie maison de la gare de Saints (mais non , pas de tricherie, nous n'attendons pas le train ;-) ) La matinée n'est pas aisée, nous sortons un peu des sentiers battus et lambinons un chouïa, c'est donc avec joie que nous arrivons dans le parc de St Sauveur en Puisaye afin de partager le repas de 13 heures (c'eût été midi si nous avions été plus rapides ). Un petit sourire de "Croque Dur " l'un de nos 2 amis à quatre pattes, une nouvelle photo du groupe, et nous repartons pour les 12 kilomètres qui restent, cette fois, sur de beaux sentiers, fini le hors piste! Une halte, alors que nous croisons un groupe de marcheurs, afin d'expliquer la démarche de l'ONF, le message est important à faire passer, c'est une chouette opportunité qui s'est présentée...
Et nous voilà repartis en direction de Treigny, arrivée de l'étape du jour. Nous sortons de cette magnifique forêt, et c'est avec joie que nous vous proposons notre dernière photo de groupe. Partis à 15, nous arrivons à une trentaine : voilà une équipée réussie!

Le soir , nous avons été accueillis aux "terres rouges", après un repas convivial nous avons écouté Laurent Grisel nous lire son poème "Climats" : magnifique, parfois terrifiant, émouvant, subjuguant...Nous étions sous le charme. S'en est suivie une discussion sur le climat et la forêt bien sûr. Voilà! Une belle journée, merci messieurs pour votre engagement et ce partage de votre passion!

PARCOURS DE VALENCE :

Après la présentation de notre marche à la première adjointe de Jumeau, nous repartons salués par de magnifiques géraniums. Nous longerons l'Allier pendant plusieurs kilomètres avant de prendre de la hauteur sur la superbe butte volcanique de Nonette. La pluie accompagne notre repas au goût Savoyard et Auvergnat. Quelques photos et les courageux randonneurs de la forêt bravent les intempéries. Issoire et sa gare se prêteront à la photo de la montagne.

14 octobre :

PARCOURS DE MULHOUSE :  

Pour ceux qui ne connaissent pas le Morvan, venez vite marcher avec nous.Belle balade aujourd'hui pour les 42 marcheurs entre Broye et Dettey. Marche entre les châtaigneraies et les douglas, quelques parcelles mélangées. Et puis toujours un très bel accueil des marcheurs qui nous accompagnent. Les remerciements mutuels, eux pour notre action et nous pour leur soutien qui fait chaud au coeur. Des gens sympathiques,de très beaux paysages et une cause qui mérite que l'on se bouge. Venez marcher!

La soirée s'est achevée par un débat animé par Patrice, suite à la projection du "Temps des forêts" à Montceaux-les-Mines, où une quarantaine de personnes ont souligné la nécessité de poursuivre et élargir le mouvement...Alors rendez-vous à Tronçais!

PARCOURS DE PERPIGNAN :

Ce dimanche, l'organisation est prise en charge par les associations de Millevaches. Beaucoup de monde au départ, ça va marcher! Dans la forêt de Farges, Pierre vante le traitement irrégulier du Douglas. Puis c'est la prise du mont Bessou. Plus de 60 personnes et france3 Limousin. 976m pour les 60 marcheurs. Record de participation pour l'itinéraire de Perpignan.

En fait, nous sommes plus de 80! Je comprends mieux les difficultés de la police: ce n'est pas si facile de compter les cortèges! A travers les plantations d'épicéas la colonne impressionnante s'avance...Puis c'est la grande tourbière du plateau de Millevaches, magnifique en cette saison.

PARCOURS DE STRASBOURG : 

Ce matin, 10 au départ d'Escamps. Hier soir, salle comble - soit 180 personnes - pour la projection du "Temps des forêts" au cinéma d'Auxerre. Le soleil est encore là aujourd'hui, le vent aussi ! En cette période de champs labourés sur fond de chaleur estivale, la Forterre traversée est marquée par la sécheresse; la poussière soulevée par un marcheur arborant un chech exacerbe cette sensation de soif. Vous avez dit réchauffement climatique?
La discussion s'installe, se poursuit pendant les pauses - où chacun "glane" les fruits que Dame Nature nous offre généreusement - et le midi autour d'un pique-nique convivial; moment de partage où les forestiers racontent leur quotidien, expliquent les difficultés, les incohérences, l'aveuglement de l'établissement qui ont mené à son impasse, ainsi que les craintes et les menaces qui pèsent désormais sur la forêt. Réelle écoute des marcheurs qui se sentent concernés. La marche reprend, s'étire sur cette plaine ventée pour finir à Fontenoy-en-Puisaye célèbre pour sa bataille de l'an 841 qui confirma le partage de l'empire de Charlemagne. 
"Et tant y en eut d'occis de chaque coté, que mémoire ne recorde mie que il eust oncque en France si grande occision".
Nous retiendrons de ce lieu notre détermination de continuer notre lutte pour la forêt!

PARCOURS DE VALENCE :

Après l'accueil souriant de l'adjointe à la mairie de Brioude, la pose photo qui va bien pour nos médias préférés. C'est aussi le départ de la traversée du Puy de Dôme. Le cours encore sauvage de l'Allier, d'un coup d'œil saumoné nous invite à le suivre au fil de l'eau. Une étape de vallée assez étroite où règne une végétation luxuriante et résistante aux inondations. Le restaurant Le Paris de Saint Germain-Lembron a compris le besoin en calories des marcheurs. Salades, charcuteries locales et une immense truffade auront raison de la perte de poids.

13 octobre :

PARCOURS DE PERPIGNAN :

6 au départ d'Egleton en direction de Meymac. Belle soirée hier avec la projection du "Temps des forêts" suivie par 150 personnes. Le soleil est là. Passage vers le lac du d'euro, lieu de promenade des habitants d'Egleton. Une marcheuse s'est ajoutée à notre groupe. Démarrage difficile après la pause de midi. A l'arrivée à Meymac, nous avons été reçus à la mairie. Le maire étant le beau-frère de deux collègues marcheurs, il a une bonne connaissance de la situation à l'ONF. De plus, il faut le rappeler, Meymac abrite une école axée sur les métiers de la forêt et notamment les BTS. Il a remis à tous les participants (malheureusement nous n'étions que 6) des petits souvenirs locaux dont la célèbre cuvée Meymac près Bordeaux. Après nous avons répmondu aux questions de la presse écrite et à la radio locale.

PARCOURS DE STRASBOURG :

Samedi 13 Octobre, 55 marcheurs au départ d' Auxerre, pour une courte étape de 13km en direction d'Escamps.
Arrivée aux alentours de 13h00, déjeuner tiré du sac tous ensemble, et quelques forestiers ont organisé une animation pour les enfants, autour du thème ... je vous laisse deviner... de la forêt!!!

PARCOURS DE MULHOUSE :

50 personnes pour ce 18ème jour de marche. De quoi donner le moral et de quoi faire oublier les douleurs dans les jambes. Café au pied de la tour de St Sernin du Bois, un message de Gilbert, le maire si sympathique de ce joli village et hop là pour une marche où se côtoient des marcheurs solides et de simples promeneurs. La colonne s'étire donc au gré des explications données par les forestiers ou des châtaignes qui jonchent le sol.

On arrive tout de même à Broye accueillis par les applaudissements des adhérents d'Autun Morvan Ecologie.Chacun rejoindra sa voiture après les discours du maire, du conseiller départemental, de Lucienne pour Autun Morvan Ecologie, du représentant de l'intersyndicale et des représentants des autres associations présentes. le soir, avant le repas, nous sommes encore une quarantaine à profiter du concert qui nous est offert.

On rentre au gîte qui nous accueille, il est 21h30, on a l'impression vu la fatigue qu'il est plus de minuit...

PARCOURS DE VALENCE :

Départ sous le soleil encore une fois, aujourd'hui une famille nous a rejoint pour la marche. Les deux jeunes garçons (7 et 10 ans) habitués à crapahuter en forêt feront les 15 km avec nous. Des formateurs de lycée agricole dont un en Corse ... ont intégré aussi ce joli groupe. Les discussions s'enchainent, comme les pentes, variées et même techniques ou sociétales comme les modifications récentes des programmes en école forestière !! Ah les vocations ! Nous passons par de beaux paysages vallonnés, jonchés de forêts diverses et nous finissons en longeant l'Allier. De très beaux villages en vieilles pierres sur notre chemin, une pause café à Vielle Brioude nous permet de parler de la marche à quelques personnes du coin. Nous prendrons la parole, à la fin de la diffusion du film « le temps des forêts » au cinéma LE PARIS de Brioude, pour enclencher un débat passionné et passionnant. Il est tard, nous sommes le 14 octobre déjà et la tête et le cœur rempli pour une nuit réparatrice.

12 octobre :

PARCOURS DE PERPIGNAN :

Nous avons quitté Marsillac-la-Croisille après une bonne nuit dans l'hôtel repris par la municipalité. Nous avons rencontré la conseillère départementale et un postier croisé hier à la manifestation à Argentat. Aujourd'hui nous sommes 3 sur la route d'Egletons. Nous passons de nouveau dans la section forêt alerter, en bénéficiant d'un temps doux et ensoleillé. Puis le chêne de Sully planté en 1600 sous Henri IV s'offre à notre regard...Quelques siècles nous contemplent! La pause à La Chapelle Spinasse est l'occasion de découvrir la recette exclusive de Fred: pomme à la fondue solaire de chocolat...Désolé pour les absents! Décidément, rien ne nous sera épargné durant cette marche: maintenant c'est un étang incontournable qu'il nous faut traverser en bravant tous les dangers (bon, ça c'est pour la légende du récit de l'Odyssée, pour la postérité...). Arrivés indemnes à Egletons, nous attendons tranquillement Grégory pour récupérer les véhicules laissés à La Chapelle Spinasse. Il fait beau et les bières sont fraîches...Ce soir, débat après la projection du "temps des forêts". La salle est déjà bondée et la queue n'en finit pas!

PARCOURS DE STRASBOURG :

Ce vendredi 12 Octobre 2018, nous sommes 15 marcheur à partir de la cité viticole de Chablis, en direction d'Auxerre. Café-croiss' et départ à 9h30, nous sommes passés par Beine, Egriselle et enfin Auxerre, pour une arrivée à 17h00, sans embuche particulière! Certains d'entre nous se rejoignent au cinéma pour une projection suivi d'un débat autour du film "le temps des forêts". Un peu de repos pour une nouvelle étape Auxerre-Escamps.

En parallèle, nous avons pu faire une animation à l'école primaire de Chablis. Nous avons fait 4 ateliers dans la journée, d'une heure chacun. Nous avons ainsi reçu les élèves allant du CP au CM1. Les animations portaient sur la reconnaissance des arbres forestiers ainsi que sur leurs fruits. Nous avons également parlé des animaux qui peuplent nos forêts, notamment en montrant des bois de cerf et chevreuil.

Les enfants ont pu sentir (des branches de Douglas, d'Epicéa...), toucher (la rugosité des écorces par exemple), observer et même goûter (noisettes et confiture de mûres) lors de l'atelier. Ils nous ont dit être très contents et avoir appris plein de nouvelles choses.

C'est donc une belle journée qui s'achève, avec l'espoir que les nouvelles générations auront le goût de la Nature...

PARCOURS DE VALENCE :

Une photo de famille devant la mairie de Chavaniac La Fayette bien tape à l'œil, avec la photo de Marianne et de la Fayette et ainsi que devant l'entrée du musée. Chemin faisant nous avons herborisé entre le fusain d'Europe, le troène commun, le cornouiller sanguin... et la pulmonaire, le lamier blanc, la lampsane, la chélidoine, la porcelle, la bourse à pasteur. Et bien sûr, la cueillette de la salade du soir avec pissenlit, mauve, chénopode...

Nous étions 6, très belle journée sur un plateau, beaux chemins de sous bois, petits ponts, magnifiques points de vue sur la vallée de la Senouire.

Arrivée à Domeyrat où Jacky nous attendait. Nous sommes allés au café où la patronne a collé instantanément sur la porte d'entrée l'autocollant « marche pour la forêt »!

PARCOURS DE MULHOUSE :

Vin diou, le Pascalou qu'est l'bon gars boit tranquillou son canon à la fin du repas. V'la ti pas qu'une sorte de cul jaune plus gros que mon doigt et qui est v'nu se noyer dans le nectar lui pique la langue. Heureusement que le Pascalou l'est solide et vu qu'il a des mouches les piqûres il connaît. Mais tout de même, les 10 marcheurs présents ont vite levé le camp pour que le Stéphane, y mène le Pascalou à la pharmacienne. On avale les derniers kilomètres presque aussi facilement que Pascalou le cul jaune. Belle arrivée à St Cernin les Bois face à la mairie château et l'étang qui sert de miroir à la forêt en face. Le Pascalou? y va bien, mais maintenant avant de l'ver le coude, y zieute le fond de son verre.

11 octobre :

PARCOURS DE PERPIGNAN :

Départ devant la mairie avec le journaliste de  La Montagne et les collègues du Cantal dont des ouvriers forestiers. Il y a également une personne d'Argentat qui était au débat hier soir. Le soleil est de la partie. Photo avec les postiers d'Argentat en grève contre leurs restructurations. Nous sommes tous dans la galère! Au détour de notre marche, nous passons devant une belle cabane dans les arbres, surplombant la Dordogne majestueuse. Le pique-nique se fait sur la place de Saint-Martin-la-Meanne. Puis nous passons dans la forêt section alerter de Marcillac-la-Croisille! L'arrivée se fait directement au bistrot de cette localité, après 25 km dans les forêts corréziennes, où des collègues et élus nous ont rejoints.

PARCOURS DE MULHOUSE :

St Romain, Epertudy, un concentré de bonheur et de paysages magnifiques. 45 marcheurs, des falaises, des vignes, des sourires, le soleil. Une présentation de René sur la cédraie la plus septentrionale. Des raisons que l'on grapille et la forêt dans toutes les conversations.

A Nolay, une présentation rapide des halls puis pour les marcheurs qui le souhaient une bonne bière. Le soir, on a la chance de partager des contes morvandious. Une belle soirée ponctuée de discussions sérieuses et de rires! De nouveaux au-revoir et des rendez-vous donnés pour le 25 octobre...

PARCOURS DE STRASBOURG :

Marche effectuée sur le tronçon Tonnerre-Chablis avec plusieurs membres de l'association Arpent et quelques nouvelles têtes (21 personnes en tout). Encore une fois la bonne humeur A prévalu avec des personnes très intéressées qui ont posé beaucoup de questions.
Rencontre avec FR3 Bourgogne et France bleu (à retrouver dans notre rubrique "du côté des médias)

PARCOURS DE VALENCE :

Découverte de l'article d'une page entière sur la « marche pour la forêt » dans le journal le Progrès, disponible en un seul exemplaire au libraire du coin! Nous sommes une dizaine, à parcourir les chemins, dont le GR 300 tout fraichement balisé. Nous avons pu ramasser noix, pommes, pissenlits et d'autres trésors d'automne. Température plus que clémente, avons fait connaissance d'une belle couleuvre (noire et jaune) qu'Erwan a domptée.

Vu sur le chemin un petit banc de scie.

Arrivée au village natal de Lafayette (pas les galeries) où Jacky nous attendait !!!!

10 octobre :

PARCOURS DE PERPIGNAN :

Ce matin une petite équipe de 5 marcheurs bien décidés prend le départ de Laval de Cere. En route, on rencontre parfois des obstacles, comme un chantier d'élagage...Nous sommes désormais loin des Pyrénées, mais il y a encore des ours grimpeurs...Ramuntcho ne nous a pas tout dit! Nous trouvons abri sous le porche de l'église de de Mercoeur, alors que le vent souffle bien. Au détour d'un chemin, nous croisons un convoi de limousines...Puis nous découvrons la Maronne, si chère aux habitants de Saint-Martin-de-Valmeroux, qui se jette dans la Dordogne à Argentat. C'est là que nous sommes attendus, au Silo, pour une rencontre avec nos soutiens locaux: une trentaine de personnes dont une grande partie souhaite agir pour la forêt localement et en lien avec d'autres. En somme, une association souhaitant agir comme Lucienne ou le Chat Sauvage...

PARCOURS DE MULHOUSE :

Allez savoir pourquoi cette étape qui devait nous conduire de Beaune à St Romain faisait des envieux. Traverser les prestigieux vignobles bourguignons a au moins tenté 40 marcheurs. Le soleil aurait pu s'amuser entre les couleurs jaunes et rouges des vignes mais il a préféré se montrer discret et n'a timidement montré le bout de son nez qu'en fin de parcours. Le journaliste de la presse de Chalon interroge les participants avant le départ. Nombreux sont ceux qui lui parlent du film Le temps des forêts diffusé la veille à Beaune. C'est une prise de conscience avouée pour quelques-uns, des personnes qui du coup ont envie d'en savoir un peu plus sur leur forêt. Comme d'habitude, les échanges n'arrêtent pas pendant la marche. On commence avec le vouvoiement et en fin de journée, tout le monde se tutoie.

On arrive vers 16h30 à St Romain. Le maire, M. Grappin nous explique l'histoire de son village et le secret des pierres sèches. Un peu plus tard, il fera visiter le musée du village avec ses commentaires historiques, passionnés et précis.

PARCOURS DE VALENCE :

Nous prolongeons notre marche sans quitter la Haute-Loire. Nous prenons encore de l'altitude, de la hauteur. Un casse-croûte convivial, une fois de plus, protégé du vent par une forêt bienveillante. La commune de Siaugues Sainte Marie nous accueille pour nous permettre de nous abreuver et de nous restaurer de l'excellent bœuf aux cèpes de Régine. Une vingtaine de personnes écoute très attentivement la passion d'Erwan dans la salle du camping municipal     « le vieux moulin ». Un diaporama pour faire partager, SA forêt regardée, observée, écoutée, travaillée et protégée avec des yeux et un objectif digne d'une ceinture noire de la diversité dans le respect des missions de la forêt. Un débat qui apportera des éclaircissements et bien des points de convergence à des questions précises et éclairées. Une verveine accompagnera un repos et une nuit pluvieuse séchant sur nos cœurs tout chaud !

PARCOURS DE STRASBOURG :

Marche effectuée sous le tronçon Etourvy-Tonnerre avec l'association "Arpent" (21 personnes), la présidente de FNE, et de l'association Nature Yonne. Le soleil et la bonne humeur était au rendez-vous, l'occasion idéale pour de beaux échanges sur la forêt. Rencontre avec l'Yonne républicaine qui a fait une vidéo pour compléter leur site internet. Le soir, lors de la projection du film "Le temps des forêts", la salle était pleine (114 personnes présentes) au cinéma de Tonnerre!

09 octobre :

PARCOURS DE PERPIGNAN :

Nous avons passé une excellente soirée à Saint-Cere, invités par l'association du lieu commun. Celle-ci compte parmi ses membres un ancien collègue forestier qui avait démissionné de l'ONF dans les années 80, car il était en désaccord avec la gestion menée dans les forêts publiques...Nous remercions Luc et Cathy qui nous ont quitté hier soir et qui ont grandement contribué à l'organisation des étapes du Lot. Marc est parti ce matin. Il nous a guidé depuis le passage en Aveyron. Ramuntcho, bon compagnon de marche depuis Figeac, va nous quiiter aussi après le pique-nique...Merci à tous! Les 13 marcheurs au départ de l' étape s'acheminent vers les tours Saint-Laurent. Aujourd'hui, avec le renfort de randonneurs locaux, c'est chemins et sentiers. Notre guide, Yves, est président du club de rando de Saint-Cere. Du sommet, nous pouvons admirer le château de Castelnau et plus loin la vallée de la Dordogne. Belle arrivée des marcheurs devant la mairie de Val-de-Cere après les montagnes russes du Lot. Olga, jeune chienne berger allemand fut une compagne de qualité!

PARCOURS DE MULHOUSE :

On se retrouve dans la salle des fêtes de St Nicolas les Citeaux. Il y règne encore un peu de la magie des histoires contées la veille par Martine et isabelle. Des histoires de bûcherons, d'animaux et de forêt. Les lutins nous accompagneront donc un moment pour traverser la forêt de Cîteaux. On a la chance de manger dans un site magnifique autour d'une grande tablée sympathique et bruyante. L'après-midi nous commençons de voir les côteaux de Corton. les noms des villages commencent à aiguiser nos papilles...

Ce soir, nous sommes une douzaine à partager la soupe préparée par Marie-Claude, puis nous irons voir le temps des forêts qui passe à Beaune.

PARCOURS DE VALENCE :

Ces quatre étapes dernières nous ont fait passer de l'Ardèche à la Haute-Loire. C'est un groupe d'une quinzaine de marcheur que les forêts regardent avec étonnement. Ils sont si colorés, si bavards et si souriants. Ils parlent de me protéger !? Pourtant j'ai toujours fourni fruits et plantes multiples, protection et accueil à mes protégés à plumes à feuilles à poils à écailles, même le bois de mes arbres ! Où est le danger ? Le vent d'ouest m'a raconté qu'il y a des endroits où l'on coupe les vieux et gros arbres car il n'y a plus de débouchés rentables pour eux. Que d'énormes machines bruyantes nous séparent de nos racines, nous soulèvent, nous couchent pour nous ébrancher et puis nous évacuer vers de très lointaines contrées ou nous broyer malgré la beauté de nos cernes, de nos nœuds, de nos canaux, de nos défauts si beaux et de nos différences illimitées ! ? J'ai même entendu dire qu'ils transformaient nos arbres si multicolores en automne en champ d'arbres silencieux et sans hôte, telle une grande armée lugubre alignée qui protège son pré carré. 3 espèces seraient suffisantes ! ? Nous sommes vivantes ! Ne nous entendent-ils plus ? Je leur partage mon eau épurée et maitrisée comme mon oxygène au propre comme au configuré ! ? Qu'ai-je fait pour n'être plus que des chiffres et des graphiques ! ? Ne se souviennent-ils plus que je suis de la belle et grande famille de la nature ? Il me semblait qu'ils en étaient ! Les voix s'éloignent et je retrouve ma patience et mon silence que ceux qui prennent le temps de m'aimer et me respecter, entendent et ressentent. Venez toutes et tous marcher dans la forêt, elle a tant à vous dire et à vous donner. Je remercie toutes celles et ceux qui participent à ces si belles et douces rencontres intra et extra ONF : Régine ; Marie-Jo ;Michèle ; Christine; Mathilde ; Jeanne ; Manon ; Sabine ; Isa ; Omar ; Jean-Jacques ; Jonathan ...

PARCOURS DE STRASBOURG :

Bonne surprise : seulement 12 inscrits la veille, on se retrouve pour cette dernière étape auboise avec 26 personnes. Les arbres méritants des plateaux calcaires bordent notre chemin.

Le soir la projection du film « menaces sur la forêt française » a créé des réflexions sur les vraies fausses bonnes idées pour l'avenir de notre planète...

08 octobre :

PARCOURS DE PERPIGNAN :

Les 8 marcheurs du jour sont sur le départ, au milieu du marché de Lacapelle Marival. Une petite halte s'impose, au sortir de la hêtraie de Légumes, pour déguster un breuvage local offert par des amis du Lot. Puis vient la restauration rapide et frugale dans le paisible village de Vannes, sous le soleil et au pays de la noix et de la châtaigne. Les tours Saint Laurent surplombant Saint Cere annoncent la fin de l'étape. L'arrivée se fait devant la mairie avec des associations locales.

PARCOURS DE MULHOUSE :

Départ à St-Jean de Losne sous un léger brouillard, nous sommes 10 à prendre la route aujourd'hui. Un repas sympathique chez Pascale à midi pour nous remettre des kilomètres sur le goudron. Mais avant, on fait un petit arrêt au FCBA à Charrey sur Saône. Un jeune collègue est passé par là avant de rejoindre l'ONF. Enfin, après le repas on traverse la forêt de Cîteaux, 3600 ha, des chênes magnifiques et des routes forestières qui n'en finissent pas.

PARCOURS DE STRASBOURG :

A peine arrivée sur la place de la mairie qu'une des institutrices du village vient à notre rencontre pour nous solliciter pour une intervention dans son école.
Ni une ni deux l'équipe de la logistique s'attelle à diffuser ses connaissances aux enfants de l'école primaire de Mussy sur Seine.
Les marcheurs seront dans la brume jusqu'en début d'après-midi avant d'arriver sous le soleil à Bagneux la Fosse. Une belle journée pour ces 12 marcheurs.

PARCOURS DE VALENCE :

07 octobre :

PARCOURS DE PERPIGNAN :

Ce matin, alors que la marche s'élance de Cardaillac, certains sont déjà au point d'arrivée à La Capelle Marival où se tient le congrès des maires du Lot. Beaucoup de manifestants pour diverses causes. Nous essayons de porter notre message pour le service public forestier et contre l'industrialisation des forêts. En attendant la sortie des élus, notre stand est un lieu de débat avec les associations présentes pour dénoncer d'autres projets néfastes. La pluie est au rendez vous, et oblige les 16 marcheurs du jour à pique-niquer sous le préau du château de La Capelle Marival.

PARCOURS DE VALENCE :

Pour cette 6e étape, nous prenons le départ de Foumourette. Tout le monde est derrière nous!

PARCOURS DE MULHOUSE :

La pluie a rafraîchit le sol dolois. On retrouve Cécile et Pascale autour du café. Merci à elles comme à tous ceux et toutes celles qui ont pris le soin de nous accueillir, d'ouvrir leur maison, d'apporter des pommes ou des noix, bref, de mettre un supplément d'âme qui fait que les kilomètres semblent moins longs. Nous sommes 25 au départ, les enfants (quelle joie ces enfants!) avec leur trotinnette ou leur vélo. Arrive la Saône en fin d'après-midi, St Jean de Losne est en ligne de mire. Pascale va chercher Guy à la gare de Beaune. Heureux de retrouver ce compagnon de route...

PARCOURS DE STRASBOURG :

Si l'on voulait assister à la conférence sur les oiseaux à 16h30 à notre
arrivée à Mussy-sur-Seine, animée par un éminent spécialiste, il ne
fallait pas trop tarder car le temps était maussade et menaçant. Nous
partîmes donc avec nos capes contre la pluie sur la tête, mais
rapidement les marcheurs se sont effeuillés à mesure que le thermomètre
grimpait pour finir tous en maillot "Marche pour la forêt" sur le torse...Parfois même en tirant un peu la langue!

06 octobre :

PARCOURS DE PERPIGNAN :

Ce matin, 14 marcheurs ont pris le départ devant la mairie de Figeac. Le soleil est toujours de la partie. La salle des fêtes de Cardaillac nous accueille à l'ombre, pour un débriefing et une bonne restauration...Mention spéciale pour le fromage de brebis amené par Ramuntcho!

PARCOURS DE MULHOUSE :

40 personnes pour faire le trajet Etrepigney Dole. Le Progrès est présent et le soleil aussi. Nouveauté, quatre ânes nous accompagnent. Le repas de midi se passe au bord de l'eau à Rochefort sur Nenon. L'intendance est comme toujours, depuis le début de cette marche, impeccable. En arrivant sur Dole, les marcheurs pour la forêt partagent le circuit d'octobre rose. Ainsi le rose et le vert se marient harmonieusement sous la frondaison des platanes du canal dolois. Pendant ce temps, les amis ont accueilli les visiteurs en forêt d'Etrepigney pour une découverte de la faune, de la gestion forestière, des oiseaux ou encore des chauves-souris. Le calme de la forêt retrouvé, les cerfs peuvent réinvestirent les lieux pour la fin du brame.

PARCOURS DE VALENCE :

Aujourd'hui on marche sur Mars, avant d'arriver en Haute-Loire...Grosse étape!

PARCOURS DE STRASBOURG :

C'est le week-end, les marcheurs et le soleil sont au rendez-vous.
Presque 40 personnes, de 2 à 65 ans, sont venues pour aller marcher
dans les pas de Bernard de Clairvaux dans la forêt domaniale qui a pris
le nom de ce moine. 23 km de côteaux et de plateaux calcaires où les
forestiers ont pu échanger avec des gens soucieux de l'avenir des ces
milieux...
La soirée s'est poursuivie chez Olivier qui nous a accueillis pour un
repas/débat... La forêt, un refuge ? Produire du bois, oui mais pourquoi ?

05 octobre :

PARCOURS DE PERPIGNAN :

Départ devant la mairie d'Ambeyrac, pour une étape qui va nous emmener dans le Lot à Figeac, avec le renfort des forestiers aquitains. L'arrivée des marcheurs s'est fait sous la halle de Figeac où nos collègues de la logistique ont installé un stand dans le cadre de la manifestation organisée par la municipalité. Les T.shirts se vendent comme des petits pains...Puis les coquelicots contre les pesticides rencontrent les forestiers qui luttent contre la privatisation de la gestion des forêts publiques et leur industrialisation...Tout un programme!

PARCOURS DE MULHOUSE  : 

Thoraise - Etrepigney. 28 participants pour cette chaude journée qui nous verra passer du Doubs au Jura. Le rythme est soutenu, les jeunes ouvrent la route, les plus anciens trouvent le prétexte de ramasser des noix pour prendre leur rythme. De belles discussions suite à la soirée débat hier à Dôle pour le Temps des forêts. Nombreux sont ceux qui ont découvert à travers le film de François-Xavier une réalité forestière qu'ils ignoraient. D'autres font le lien avec ce qu'ils découvrent parfois en forêt, coupes rases, ornières, coin de paradis transformés en bourbiers.

Merci à Cécile et Benoit pour la logistique, merci au premier adjoint de Rans qui nous a apporté le soutien de la commune et nous a offert un jus de pomme bien frais. Arrivés à Etrepigney, les hommes forts ont sorti la voiture coincée contre la souche d'un arbre. Certains sont meilleurs marcheurs que conducteurs...

Allez, une bonne douche et en route pour le repas et le bal folk!

PARCOURS DE VALENCE :

Les 44 marcheurs et marcheuses profitent des premiers rayons de soleil et du café brioches et de la salle mis à disposition par la charmante commune médiévale de Désaignes (prononcer dézagne). Pointage, t-shirt, une certaine routine s'installe heureusement illuminée par des visages nouveaux. Première section entamée qui les portera à Cadet joli hameau annonciateur du plateau de Saint Agrève. Un pré en lisière de forêt sera l'endroit parfait pour un joli pique-nique joyeux. Les échanges et les partages culinaires, historiques, philosophiques, botaniques et de vins locaux sont légions. Le manque de café se fait sentir et les revendications fusent...Nouveau départ pour atteindre le point de chute de cette quatrième étape. Le Centre Socio Culturel de l'Odyssée ouvre toutes ses portes pour nous accueillir. L'eau pétillante locale est prête pour désaltérer nos courageux et volontaires marcheurs pour la forêt. Autour de la fontaine, les discussions, une fois de plus, éclosent comme les feux d'artifices du 14 juillet. Avec une énorme ouverture culinaire du groupe les tartes Lorraines et aux oignons ne feront pas long feu. La contrariété se transformera en tristesse quand le bus local emportera une première vague de départ. Ce soir est un moment de passage de témoin et d'au revoir touchant. La soirée sera pleine d'attente, de partage et d'espoir... semée de rencontres insolites et étonnantes toujours sur le thème très large du respect de la Nature.

PARCOURS DE STRASBOURG :

Six pèlerins ont décidé ce jour de marcher sur les traces du Général! La
Boisserie, sa maison familiale à Colombey-les-Deux-Eglises est sur
notre route. Nous avons pu saluer au passage les arbres qui par leurs
cimes commencent à chatouiller les bras de la croix de Lorraine.
Deux conseillers municipaux nous ont accueillis et la soirée s'est
poursuivie par un concert des Snic'fou.
Un grand merci à Josiane pour son accueil!

04 octobre :

PARCOURS DE PERPIGNAN :

Hier soir, après l'aligot, nous avons animé un débat suite à la projection du film "Le temps des forêts", avec la participation d'Emmanuel, du Réseau des Alternatives Forestières. Une trentaine de personnes, essentiellement des marcheurs, ont suivi avec intérêts les échanges, et sont en attentes d'informations sur notre marche et sur tout ce qui peut se faire pour lutter contre l'industrialisation des forêts. Aujourd'hui, pour cette troisième étape dans l' Aveyron, le départ se fait devant l'Hôtel de Ville de Villefranche-de-Rouergue. Merci à la mairie de Martiel qui nous a prêté une belle salle municipale pour le repas et la nuit. Belle rencontre sur la place de Villeneuve-d'Aveyron : il s'agit de Caramel, un franche-montagne suisse. Le conducteur de ce bel attelage propose de nous accompagner lors de la marche pour la forêt 2019!  Arrivée triomphale à Ambeyrac, au bord du Lot, où le thermomètre affiche 27 degrés...Le moment de découvri les bonnes bières du lot!

PARCOURS DE MULHOUSE : 

35 marcheurs en forme ! Deux tiers de citoyens volontaires et engagés et un tiers de personnels de l'ONF dont nos anciens toujours prêts !
Très bonne ambiance, beau parcours tout au long du canal avec des explications et anecdotes parfois très imagées : Jacques nous parle d'oiseaux, Jean-Paul et Sylvestre d'histoire forestière, de sylviculture, de stations forestières dont certains habitats remarquables comme les érablaies à scolopendre, d'aménagement forestier... Bref infatigables, passionnés et passionnants comme d'habitude !
Une halte du midi chaleureusement accueillis par un collectif dans un endroit bucolique et avec l'apéro gentiment préparé par les collègue locaux.
L'aventure continue !!! Rendez vous samedi à Etrepigney pour un après midi à la découverte de la forêt... 

PARCOURS DE VALENCE : 

Un départ plein de lumières de St Barthélémy-Grozon
Une bonne quarantaine de marcheurs qui s'embrassent, se saluent et boivent une boisson chaude accompagné de croissants.
Le maire toujours présent et disponible pour nous aider et nous encourager, qu'il en soit remercié .
Tout le monde démarre bien équipé et décidé à profiter de la forêt et de ces marcheurs porteurs de leur sac et d'une belle diversité.
Le repas de midi sera pris sur une des places du village à l'ombre des platanes.
Quelques visites des habitants du village dont 2 avec képi, pistolet, uniforme et galons. 
Le ventre rassasié nos promeneurs citoyens reprennent les chemins tortueux de nos forêts.
Bel accueil et visite du beau village de Désaignes et découverte de la salle des fêtes toute neuve.
Petit apéritif plein de modération avant d'apprécier les lasagnes au bœuf et au saumon et côtes de blettes de Christel.
Une belle pomme cuite agrémentée évidemment d'une crème de châtaignes locales.
Attirés par la lumière, mais surtout par Laetitia, Loïc et évidemment la marche pour la forêt nos 3 musiciens David, Philippe et Max nous ont menés vers leurs sentiers de textes, de rythme et de mélodies. On les applaudit encore.
Christel ravie que nous ayons mangé à 25 les 40 portions préparées, nous a offert un sirop de menthe (enfin c'était vert comme nos tenues).
Et maintenant au dodo !

03 octobre :

PARCOURS DE PERPIGNAN :

Nous quittons le site de Val et co où nous avons été accueillis pour la soirée et nous avons dormi sous une yourte. Emmanuel l'animateur de cette association est également membre du RAF. Encore un beau groupe de 26 marcheurs pour cette 16e étape qui va nous mener à Villefranche de Rouergue où aura lieu ce soir une projection du "Temps des forêts" suivie d'un débat que nous animerons. Visite d'une scierie artisanale à Monteils qui produit 3000 m3 de sciages par an. Le scieur nous explique ses difficultés d'approvisionnement. Arrivée d'étape écourtée à l'entrée de Villefranche de Rouergue pour satisfaire aux exigences de la presse locale. Une mention spéciale à Gabrielle, notre doyenne du jour qui à 82 ans a participé depuis Monteils à la 2eme partie de cette belle étape ensoleillée sur les chemins de l'Aveyron. Quand on aime la forêt, on ne compte pas !😍

PARCOURS DE VALENCE :

Une belle marche avec un beau dénivelé. Bel accueil de la mairie et des commerçants surtout la magnifique Boulangère ! Toutes les personnes au départ ravies avec échanges mobiles et réseaux sociaux. Bruno O avec son sourire, le matériel pro de son frère prêté pour tout le parcours, et un savoir-faire bien supérieur au mien. Repas : soupe à l'oignon - omelette géante - salade - fromage et fruits pour 17 personnes (dont 3 ZAD) et 3 extérieurs à identifier. Désolé erreur de débutant ! ils s'organisent pour venir à Cérilly. Après recherche ce serait ceci :

https://ninacrevelabulle.wordpress.com/

La salle culturelle est allumée et il y a une file d'attente à l'entrée ??? !!!

Un sourire nous gagne, ils sont là. La séance commence un silence digne d'une plantation monoculture de Douglas... De beaux éclats de rire en Aquitaine...Plus de 110 personnes attentives.  Fin de la séance et ouverture des débats.

Un peu de vin ardéchois, un bon café et de belles discussions. Des douches plutôt fraiches au camping. Exposition photos. Tout le monde dort à la salle communale (merci à la mairie). Bonne nuit!

PARCOURS DE STRASBOURG :


Forestiers et un sympathisant (Michel) pour une étape très très humide :?départ dans le brouillard, puis le crachin, et enfin grosse averse avant d'arriver à Blécourt, où le magnifique lavoir nous a permis de manger au sec, assis les pieds dans le bassin...vide ! Arrivée à Leschères et bel accueil par J-Luc (et sa conférence le soir sur la cigogne noire) et des invités surprises (Lydie et tout son cirque !!). (à noter : 2 jeunes gendarmes (sympas) qui nous ont "suivis" toute la journée de loin en loin...en voiture)

La froidure se fait ressentir chaque jour un peu plus. Mais ce n'est pas ce qui va arrêter les 8 marcheurs qui suivent toujours le sentier de Jeanne d'Arc. Après ce départ de Poisson, nous ferons une bonne pêche de bord de route pour appâter des randonneurs à venir ce soir au débat après une conférence sur les oiseaux forestiers qui aura lieu dans la salle des fêtes de Leschères-sur-le-Blaiseron...

PARCOURS DE MULHOUSE :

La nuit a été courte, après la diffusion du film "Menace sur la forêt française" hier soir. Nous nous sommes retrouvés avec des marcheurs ce matin sur la place de Laissey. Café, brioche, premiers contacts avec des personnes avec lesquelles nous allons partager une journée. Il y a ceux que nous avons cotoyés la veille et que nous retrouvons en nous tutoyant déjà, il y a ceux, comme Guy, qui marchent depuis plusieurs jours et auprès desquels on s'enquiert de la nuit qu'ils ont passée. Et puis il y a les nouveaux, ceux qui ont entendu qu'une marche pour la forêt existait et qui pourtant ne se voyaient pas en être. La bruine franc-comtoise accompagne nos premiers pas. Laurent nous explique la mise en place de la RBI (Réserve Biologique Intégrale) et la lutte contre la renouée du japon. Marc explique la différence entre typographe et chalcographe. Nos marcheurs se laissent entrainer par la douceur des méandres du Doubs, tout en devisant sur la forêt et ses mystères.

La pluie s'invite un moment, les chamois sont invisibles aujourd'hui. Nous sommes 25 à rejoindre tranquillement Besançon. On arrive à la gare d'eau. L'Est Républicain prend une photo de famille. Merci à tous les participant-e-s!

02 octobre :

PARCOURS DE PERPIGNAN :

Départ de Laparrouquial
27 marcheurs grâce à la belle organisation de nos collègues de Lozère. Arrivée au sommet de Najac et toujours Jules en pleine forme. Sur le parcours, Emmanuel qui nous accueille ce soir, s'est joint au groupe. Une très belle étape.

PARCOURS DE STRASBOURG :

Aujourd'hui au départ de Cirfontaines, une vingtaine de marcheurs prennent le chemin de Poissons, sur le chemin de Jeanne d'Arc. Ceux-ci se sont donnés rendez-vous devant la magnifique église du petit village, entièrement refaite à neuf grâce aux fonds généreux de l'ANDRA-Cigéo-Bure, tout comme l'ensemble du village. Dans ce magnifique paysage très policier mais aussi très insolite, c'est sous bonne escorte que le groupe de marcheurs pourra rejoindre Pansey pour le déjeuner du midi. Un grand merci à un des agriculteurs local pour l'hébergement de la logistique de la marche, ainsi que pour la surveillance accrue du matériel par les forces de l'ordre.

PARCOURS DE VALENCE :

Et c'est parti aussi mon kiki (ou Jacky, au choix)! Malgré un temps frais et venteux (mistral, mais j'en connais qui aiment, n'est-ce pas "Jeckel"...), une cinquantaine de personnes bien déterminées honoraient ce quatrième et dernier départ de parcours. Le Réseau Alternatives Forestières (RAF pour les intimes) et le collectif "ZAD Roybon" (vous trouverez leurs contributions respectives dans l'historique de la rubrique "du côté des médias") étaient de la partie. Merci à eux! Suite à notre présence devant la mairie, le chef de service a enfin fourni une salle ....Idéal pour se présenter, faire et entendre les discours, ainsi que le pointage des marcheurs, dormeurs et hébergeurs...La vente de T-shirts devant la mairie a connu un franc succès! Enfin, pour celles et ceux qui, du fait des suppressions de postes passées, présentes et à venir, s'inquièteraient de l'absence d'interlocuteurs de terrain, la direction de l'ONF initie le concept "Parle à ton drone..." (à ne pas manquer dans le reportage de France 3 rubrique "médias")!


PARCOURS DE MULHOUSE :

Magnifique étape en terres franc-comtoises, sous l'oeil inquisiteur des chamois...Et des gendarmes! En outre, à force de clamer "quelle forêt pour nos enfants?", les voilà eux aussi qui participent, à pied, ou en poussette... malgré un sentier quelque peu ardu! Bref, tout le monde est concerné, et présent! La soirée à Laissey se passe avec des notes de guitare de notre collègue Gaston Ganter, et au restaurant de Laissey ouvert pour l'occasion. En plus des marcheurs rescapés, le maire de la commune était présent pour profiter de la projection du documentaire "menaces sur la forêt française". Encore une bien belle journée donc, où la montée en puissance de la démarche de la marche se fait de plus en plus perceptible...

01 octobre : 

PARCOURS DE PERPIGNAN :

9 marcheurs au départ de Cagnac les Mines avec les encouragements du maire et de ses adjoints. Ce matin fraîcheur et nuages. A midi, pique-nique sur la place du Foirail dans le beau village de Monesties. Nous quittons le pays de Jaurès que nous avons traversé de Castres à Carmaux. Que son souffle nous anime. 11 à l'arrivée tout en haut de Laparouquial grâce au renfort de notre collègue dessinateur retraité Jean-Pierre Desruelles et de sa compagne.

PARCOURS DE MULHOUSE :

PARCOURS DE STRASBOURG :

Après une semaine d'un soleil radieux, c'est la pluie qui a accueilli la demi douzaine de marcheurs de ce jour au départ de Badonvilliers. Ce petit groupe, après avoir pris son repas au centre ville de Gondrecourt le Château, continuera son chemin au pays de la mythique Jeanne d'Arc cet après-midi pour quitter la Lorraine. Ce soir, ils entreront en Champagne, à Cirfontaines, en Haute-Marne, non loin du site de Bure.

30 septembre :

PARCOURS DE PERPIGNAN :

En ce beau dimanche, nous partons d'Albi, là où les parapluies sont roses...Après la récupération in extremis de Geneviève, certains marcheurs s'adonnent au tourisme en visitant le musée de la mine de Cagnac-les-Mines.

PARCOURS DE MULHOUSE :

Étape débutée à la fraîche, avec 25 participants. (environ 50% de personnes "civiles"). Accueil le matin, par la une de l'Est Républicain sur la marche à Montbéliard et... la gendarmerie, qui conseille apparemment un autre itinéraire que celui prévu initialement... Ce qui permet ces photos dans la pampa !
Petite galère pour trouver un chemin accessible, dans les buissons, et la forêt non gérée, traversée de ruisseau, pieds dans l'eau...Heureusement petite étape sur le papier. On trouve un essaim d'abeille dans un poteau EDF (photo dans la galerie), Yvan se fait le conteur des histoires d'abeilles pendant 10min.
Voilà ce qui ressort de la journée, en plus de la bonne ambiance dans le groupe, du beau temps, et de la présence de deux Philippe!

PARCOURS DE STRASBOURG : 

Le soleil et la chaleur sont toujours au rendez-vous de la Marche pour la Forêt, pour une étape 100% Meusienne. C'est essentiellement des citoyens qui composent le groupe de quarante personnes qui va rallier la commune de Badonvilliers. Après un repas pris à Montigny les Vaucouleurs, le petit groupe visitera le rucher de Badon avec l'apiculteur local, Yves. Fatigués de cette longue étape, les marcheurs ont fini leur journée devant la mairie de Badonvilliers.

29 septembre :

PARCOURS DE STRASBOURG :

Aujourd'hui, au départ de Toul vers Rigny Saint martin c'est une trentaine de personnes qui se sont élancés pour une étape sous le soleil. La vieille, certains d'entre eux étaient déjà venu visionner le film "Le temps des Forêts" au cinéma de Toul, dans une salle remplie aux trois quarts. Parmi ce cortège plein d'envie, deux tiers de forestiers du secteur et un tiers de citoyens, visiblement déterminé à donner une partie de leurs temps pour "Leurs Forêts". Ce groupe a déjeuné sur les hauteurs de Choloy-Ménillot, avant de rejoindre en fin d'après-midi le petit village meusien de Rigny-Saint-Martin. Accueillis par Madame le Maire, les marcheurs ont pus se régaler d'un bon repas organisé par les bénévoles de la marche avant de participer à une soirée festive lors d'un concert champêtre. De quoi retrouver le sourire avant de reprendre la route dès le lendemain.

PARCOURS DE PERPIGNAN :

Ce matin, 18 marcheurs ont pris le départ de Dénat, pour une courte étape de 12 kms. L'ambiance forestière dans le Tarn est bien agréable. L'ombre de la voie verte est très appréciée! Un ami quadrupède se joint au groupe pour le guider...Arrivés à Albi, une petite pose devant la cathédrale Sainte-Cécile s'impose.

PARCOURS DE MULHOUSE :

40 personnes au départ de la marche moitié citoyens moitié ONF. Interview de l'Est Républicain dans la matinée.
Les marcheurs ont mangé le long du canal sous le soleil.
Petit parcours mais très bonne ambiance !

28 septembre :

PARCOURS DE STRASBOURG :

Après une soirée revendicative et festive, une trentaine de forestiers et citoyens ont traversé le massif de Haye pour relier le campus de Velaine à Toul. Différents arrêts ont ponctué cette journée : rbi , zone tempête, sylviculture.....permettant de faire connaître nos métiers et nos actions.

PARCOURS DE PERPIGNAN :

Aujourd'hui, départ de la mairie de Lautrec. Equipe réduite à 3 marcheurs, 1 cycliste et une accompagnatrice.

Nous empruntons la voie verte près de Lombers, lieu de notre pique-nique, sous le noyer de Lombers sur la route de Denat. Fin d'étape sous la chaleur. Le maire de Dénat nous accueille en mettant à notre disposition la salle municipale.

PARCOURS DE MULHOUSE :

Pour ce troisième jour de marche, le soleil est encore au rendez-vous. Départ de Montreux le Vieux en Alsace pour rejoindre Exincourt en Franche-Comté. 20 personnes présentes enfilent les tee-shirts et les chasubles aux couleurs de la marche pour la forêt.

Les bateaux suivent calmement le cour du canal sous les frondaisons de chênes et de frênes majestueux. Les Hérons sont surpris de voir des marcheurs parler forêt, service public, oiseaux, biodiversité et engagements militants.

Arrêt à midi au confluent de la Bourbeuse et de l'Allaine. Quelques nuages nous permettent de manger à l'ombre au bord de l'eau. Après le repas, les cyclistes sont plus nombreux à emprunter le même chemin que les marcheurs. Pas toujours facile de concilier les intérêts de deux publics différents ; les forestiers connaissent cela.

Rolande d'Alsace nature, qui est venu marcher hier et qui a trouvé l'ambiance sympa est revenue aujourd'hui. Elle se renseigne pour venir une autre fois et pour venir à Cérilly le 25 octobre. Ce 25 octobre donne envie aux marcheurs rencontrés depuis trois jours.

Arrivés à Exincourt, nous prenons les voitures pour rejoindre le café de la poste où sera projeté "Les bois noirs", suivi d'un débat et d'un bon repas.

Vous voulez profiter des paysages de la Franche-Comté? Venez marcher pour la forêt ce week-end!

27 septembre :

PARCOURS DE STRASBOURG :

Départ place Stan au lendemain d' un débat très riche et à guichet fermé au cinéma le Caméo. C' est parti pour rallier Velaine, l' ancien campus de l' Onf fermé malgré notre lutte de 2015-2016. Ce soir accueil par nos amis migrants et l'association Arélia puis concert avec notre soutien Kaddour de HK et les Saltimbanks, la chorale des Sans Noms et nos amis de Raoul Point Bar !

Pique nique sur le site emblématique du vallon de Bellefontaine : Des bâtiments historiques conçu par les fondateurs de l' école forestière de Nancy à l' époque où elle était mondialement connue, abandonnés en 2016 par la direction de l' ONF et n'ayant pas trouvé d'acquéreur à ce jour.

PARCOURS DE PERIGNAN : 

Aujourd'hui, montée sur Lautrec la magnifique, village de l'ail rose, avec passage obligé au célèbre café Plume...

PARCOURS DE MULHOUSE :

Le club vosgien et les amis de la nature nous accompagnent aujourd'hui. Nous sommes 40 à prendre le départ d'Illfurth. Nous traversons une campagne paisible avant de rejoindre le canal qui nous guidera jusqu'à Valdieu Lutran. Pour le repas de midi nous sommes contraints par le soleil de pousser jusquà Danmarie pour avoir un peu d'ombre, mais qui se plaindrait du soleil qui nous accompagne pour ce deuxième jour de marche.

A 1h20, nous retrouvons une nouvelle fois l'organisation parfaite de Cédric qui nous accueille avec une bière fraiche. Les bancs sont à notre disposition et les discussions entamées le long du canal continuent entre forestiers et amoureux de la forêt.

Il est temps de reprendre la route pour aller à la rencontre de l'ancien maire de Valdieu Lutran qui nous explique avec humour l'histoire de son village.

Il nous reste quelques pas à faire pour retrouver la salle communale qui nous accueille. Au menu ce soir ; projections de photos sur le Sundgau, débat avec des élus, projection partielle du film les bois noirs, puis de délicieuses tartes flambées accompagnées du concert offert par Thierry et son pianiste.

Merci à tous pour cette organisation impeccable.

26 septembre :

PARCOURS DE MULHOUSE :

Il fait trois degrés ce matin du 26 septembre pour rejoindre Illfurth. Il faut remettre le chauffage dans la voiture mais heureusement la radio nous annonce une belle et chaude journée. La gare est située au sommet du village et les forestiers locaux sont déjà là. On prend le train pour rejoindre Mulhouse et sa place de la Réunion ; c'est la place de la cathédrale où se tient le marché de Noël en décembre. La place aujourd'hui est aux couleurs blanc et vert des maillots des marcheurs.

Interview des journalistes, café, gâteaux, vente de tee-shirt, distribution de tracts puis prise de parole de l'intersyndicale pour expliquer le pourquoi et le comment de la marche. Alsace nature, les bûcherons CFDT, et une association de défense de la forêt contre une emprise de route forestière s'expriment devant les personnes prêtes à prendre le chemin pour rejoindre Illfurth.

Il fait déjà meilleur, les polaires tombent et nous arrivons un peu plus tard sur le lieu du repas. Cédric nous attends avec de la bière fraiche, des tables et bancs pour nous accueillir. Le repas est convivial et nous continuons les discussions entamées le long du canal. A 14 heures nous reprenons le chemin d'Illfurth où nous attend le maire qui a la gentillesse de nous faire visiter la chapelle.

Certains marcheurs retournent ensuite chez eux, d'autres vont à la salle où le film de Richard Desjardins - L'erreur boréale - est projeté. Les échanges dans la salle sont nombreux et quand ils cessent nous sommes encore une bonne trentaine à rejoindre la table dressée pour un repas joyeusement bruyant. Merci à toute l'équipe d'organisation pour cette très belle journée qui place la marche Mulhouse Cérilly sous de très bonnes augures.

Les débats avec les forestiers présents tournent autour des postes vacants. Ceux dont le poste est sur la liste espèrent qu'un-e candidat-e demandera le poste. Les autres s'inquiètent de voir que le poste vacant de leur UT ou service ne soit pas mis en appel malgré la charge de travail. C'est aussi le jeune qui se lance dans un BTS et qui s'interroge sur le manque de recrutement alors que les départs de personnels sont importants. Ce qui est frappant dans ces réflexions, c'est qu'elles sont toutes causées par le manque d'ambition et de réflexion de nos décideurs.

A défaut de réactions ce sera nous, les petits, qui subiront et qui subissons déjà une fois de plus les choix iniques d'une direction ou de politiques de petite envergure. Nous avons la possibilité de faire changer les choses. Comment ? Simplement en venant gonfler les rangs des marcheurs, puis ensuite de s'inscrire collectivement dans les actions proposées par l'intersyndicale.

PARCOURS DE PERPIGNAN :

Une étape rapide de 20 kms. Demain, nous emprunterons le chemin des droits de l'Homme pour rejoindre le beau village de Lautrec.

PARCOURS DE STRASBOURG :

Mais quelle est donc cette place, célèbre et bien connue des forestiers?

25 septembre :

PARCOURS DE STRASBOURG  : 

Une quinzaine de forestiers étaient présents devant le château de Lunéville pour recevoir le soutien de  Rose-Marie Falque, présidente de l'association des maires de Meurthe-et-Moselle. Puis la petite troupe est partie vers Varangéville pour une étape ensoleillée et champêtre permettant tout au long du trajet de goûter poires, pommes, noix, quetsches..... Et ce soir débat avec Bernard Friot

PARCOURS DE PERPIGNAN :

Ce matin, 15 marcheurs dont 10 forestiers provenant de 4 agences étaient au départ de Pradelles Cabardès.

Une étape de montagne aujourd'hui, avec le passage au pic de Nore.

24 septembre :

PARCOURS DE PERPIGNAN : 

Départ devant la mairie de Villeneuve-Minervois où le maire est venu apporter son soutien aux 18 marcheurs qui vont gravir la montagne noire jusqu'à Pradelle-Cabardes. 

Message du Maire :
"Nous sommes à vos côtés, nous, Villeneuvois, élus, citoyens, nous savons le travail que vous réalisez à nos côtés pour le bien commun de notre environnement, sans oublier l'humain. L'écologie et l'environnement doivent être considérés comme les actions principales pour le devenir de notre planète et de l'être humain. Merci pour tout ce que vous faites et, d'ores et déjà, je vous dis merci pour ce que vous ferez. Une commune à vos côtés et sur laquelle vous pouvez compter Villeneuve-Minervois. Le Maire." 

23 septembre : 

PARCOURS DE STRASBOURG :

Une étape pluvieuse

Ce dimanche, du courage, il en fallait pour rallier Laneuville-aux-Bois depuis Blâmont. Sous la pluie et le vent, une dizaine de personnes ont traversé la campagne lorraine, essentiellement des forestiers de tous horizons, personnels de terrain, et aussi des cadres. C'est malgré tout dans la bonne humeur et avec les conseils des forestiers locaux qu'ils ont pu faire étape à Leintrey pour discuter avec la populations locale. Les marcheurs en ont alors profité pour faire un petit peu d'histoire en visitant le site des Entonnoirs, Mémorial de la Grande Guerre. 

PARCOURS DE PERPIGNAN : 
26 marcheurs au départ . Accueillis par le forestier local au pied de la Montagne Noire.
Gaetan DUBUS, animateur du Réseau des Alternatives Forestières les a rejoint le midi et a fini l'étape avec eux.

22 septembre :

PARCOURS DE PERPIGNAN :

Ce jour Lagrasse - Capendu 22 km. Le soleil toujours au RV
Plus de 40 marcheurs dont des enfants (avec un parcours aménagé). La Montagne Alaric gravie, arrivée à Capendu. Une petite thalasso pour les pieds bien méritée dans la fontaine de la Mairie.

PARCOURS DE STRASBOURG :

Une étape équestre

Pour ce parcours entre Saint Quirin et la Ville de Blâmont, ce ne fut pas seulement que des marcheurs, mais aussi des Cavaliers. Le petit groupe d'une vingtaine de personnes, essentiellement composé de forestiers et de leurs familles, et notamment de quelques membres de la brigade équestre de l'ONF, est longtemps resté le long de la Vezouze pour rejoindre Blâmont. A l'arrivée, la projection du film "Le temps des forêts" attendait les marcheurs. La cinquantaine de personnes, essentiellement des citoyens locaux, ont pu discuter longtemps avec les forestiers restés spécialement pour répondre à leurs questions.

21 septembre :

PARCOURS DE STRASBOURG :

Après la projection du film à Sarrebourg, la marche monte en puissance de Walscheid à St Quirin.

"Aujourd'hui, devant la Mairie de Walscheid, ils étaient une trentaine au départ de la 5ème étape de la grande marche pour les forêts publiques. Au sein de ce petit groupe qui arbore fièrement le tee-shirt acheté au départ, des marcheurs d'horizons variés: Forestiers à la retraite, Forestiers en activités, syndicalistes ou non, des citoyens Lambda..... tous venus défendre une gestion publique et multifonctionnelle de la Forêt, pas uniquement orientée vers les profits, mais aussi vers l'écologie et l'accueil du public.

Certains d'entre-eux se sont déplacés hier pour voir le FIlm "Le temps des Forêts" projeté au Cinéma de Sarreboug, et ont pu assistés aux discussions qui ont suivi.

Sensibilisé aux dangers qui pèsent sur l'ONF et les Forêts publiques, ce petit groupe, après avoir bu un café au "Food-Truck" de la Marche, partait aujourd'hui pour 13km de marche à pied jusqu'à St Quirin, en passant par Abreschviller. Un pique nique sur la roche du diable servira de pause déjeuner.

Toute l'équipe de la marche remercie les marcheurs, les correspondants de presse locaux présents et la Mairie de Saint Quirin qui nous accueille le soir de cette étape.

PARCOURS DE PERPIGNAN : 

4ème étape, Félines-Lagrasse
Les marcheurs seront accueillis ce soir par le Maire de Lagrasse et le
représentant des Cofors de l'Aude.
Présence également de la Députée en Marche Mme ROBERT et de la presse.

20 septembre :

PARCOURS DE PERPIGNAN : 
Belle 3ème étape dans les Corbieres.
19 participants dont 6 inscrits non ONF et 1 élu de Tuchan.
Reçus ce midi à la Mairie de Maisons et à Félines Termenes à l'arrivée.


PARCOURS DE STRASBOURG:

il est 20h, nous sommes au cinéma de la ville de Sarrebourg, une centaine de personne sont installées dans les sièges confortables de la Salle n°1, pour assister à la projection du film "Le temps des Forêts" de François Xavier Drouet. Avant cela, une dizaine de personne avaient rallié à pied, Walscheid depuis Obersteigen, pour la 4ème étape de la marche pour la Forêt.

Aucun spectateur, après la projection, ne pouvait être indifférent au contenu de ce film militant. Entre émotion, colère et inquiétude, les personnes présentes ont pu réagir au documentaire en présence de forestiers et citoyens militants, venus tout spécialement pour répondre à leurs questions et prolonger la mise en garde du film contre la "Marchandisation et la standardisation des forêts françaises".



19 septembre

PARCOURS DE PERPIGNAN Etape du jour : Estagel-Padern. 14 participants Moitié citoyens moitié personnels ONF. France 3 et l' Indépendant sont aussi au départ de l' étape. Echanges avec les vendangeurs et interviews avec France 3 rythment la matinée. Réalisation d'une interview par téléphone avec Libération. A midi passage en direct dans le journal de midi de France 3 Occitanie. Après un bon pique nique, la marche prend de la hauteur dans la garrigue et tous ses parfums. 33 degrés, magnifiques panoramas et de nombreux litres d eau plus loin, l' étape touche à sa fin. L'équipe en charge de la logistique attend les participants avec boissons fraîches et fruits bienvenus. Grand merci à elle!

PARCOURS DE STRASBOURG :

Au départ avec M. le maire

18 septembre 

 PARCOURS DE PERPIGNAN  : La veille de l'étape avait lieu une projection du temps des forêts à Perpignan. Les 100 spectateurs présents ont pu débattre avec le réalisateur FX Drouet et le représentant de l intersyndicale. Le mardi 18 septembre jour de la 1ère étape du Perpignan Cerilly une quarantaine de personnes ont participé à 9H00 au café forêt organisé au Castillet. Interview de France bleu Roussillon. Les 25 participants à la marche ont ensuite parcouru les 26 Kilomètres les menant à Estagel aux portes des Corbières. entre berges de rivière et collines de vignes. La journée s est déroulée dans une ambiance chaleureuse durant laquelle forestiers et citoyens ont fait connaissance et beaucoup échangé. Perpignan Cérilly ... c'est parti !!! 

PARCOURS DE STRASBOURG : Deuxième journée de marche de Ernolsheim-sur-Bruche à Wangen à travers le vignoble alsacien, sous la chaleur et les dégustations de raisins bien sucrés.
Petit arrêt également dans une cave coopérative, bon accueil et dégustation.
Bonne ambiance et rencontres entre agents de l'ONF, associations et propriétaires forestiers.

17 septembre

Départ de La Marche pour la Forêt à Strasbourg. 

Nous nous retrouvons quelques-uns en gare de Duttlenheim afin de prendre le train pour Strasbourg. Arrivés placer Kléber, les marcheurs découvrent devant la statue un arbre représenté par un regroupement de plants forestiers.

Après les explications données à la presse, les participants se sont exprimés devant les marcheurs, syndicats, LPO, Alsace Nature, Club Vosgien.

Le représentant de la DT présent sur place, n'a a priori pas souhaité s'exprimer. Depuis la place Kléber, les marcheurs ont eu la chance de passer au pied de la splendide Cathédrale de Strasbourg. En quittant la ville, les participants ont ensuite suivi le bucolique canal de la Bruche.

Après le repas, les marcheurs pour la forêt sont allés à la rencontre des zadistes du GCO (Grand Contournement Ouest de Strasbourg) à Kolbsheim. Alors que l'affaire n'est pas encore jugée, l'Etat a décidé de passer en force et de commencer les coupes rases préalables aux travaux. Pendant que nous observions les atteintes à la forêt, un drône des forces mobiles est venu survoler notre groupe !

Les personnes rencontrées ont pu exprimer aux marcheurs leur soutien plein et entier d'une part, et leur colère face à la destruction de leur forêt.

Arrivés à destination, les participants se sont donné rendez-vous le lendemain pour certains, pour le départ de Mulhouse le 26 septembre, ou pour le 25 octobre à Cérilly.

Une bien belle journée

HOP LA !!